CATALOGUE SUR SCANDALE


Après l'article sur ma visite à l'exposition sur La Collections du Scandale (1971) d'Yves Saint Laurent, je vous détaille un peu plus le catalogue de cette dernière.

Référence : Catalogue "YVES SAINT LAURENT : 1971, LA COLLECTION DU SCANDALE", éd. Flammarion et Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent, Paris, 2015, 169 pages, prix : 30€

La petite histoire : J'ai acheté ce catalogue après avoir visité l'exposition qui le compose. J'étais déçue de ma visite alors je pensais me rassasier avec ce catalogue. Bingo, je le suis !


Résumé
" Le 29 janvier 1971, Yves Saint Laurent présente sa collection haute couture printemps-été : épaules carrées, robes-chemisiers imprimées, fourrures et semelles compensées défilent dans les salons du 30 bis, rue Spontini. 
Les réactions du public et de la presse ne sont qu'aversion et consternation pour ces lignes clairement inspirées des années de guerre et d'Occupation.
La collection jugées "la plus laide de Paris" est pourtant immédiatement adoptée par la rue. En inventant le style "rétro", Yves Saint Laurent fait entrer avec fracas la mode dans la modernité.
La Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent conserve précieusement les archives de la maison de haute couture : modèles, croquis originaux, fiches d'ateliers, échantillons de tissus et photographies de défilé. Conçu à partir de tous ces documents, témoins des différentes étapes de la création, ce livre permet de reconstituer les quatre-vingt-quatre passages de cette "collection du scandale" qui marqua définitivement l'histoire de la mode. 


Sommaire du catalogue
page 9 : Préface par Pierre Bergé

page 10 : La collection en chiffres

page 13 : Yves Saint Laurent 1971 Printemps - Été, haute couture, La collection du scandale par Olivier Saillard

page 41 : Chroniques du scandale par Alexandre Samson

page 57 :  La mode dans les années 1940 par Dominique Veillon

page 81 : La collection

page 169 : Glossaire


Conclusion : Grâce au catalogue, on peut revisiter quand on veut la "mini" exposition sur ce scandale de 1971. Je pense qu'ils auraient pu aussi montrer la collection d'automne-hiver pour voir l'avancée de son art et avoir une exposition plus remplie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire